Le poulet

Un poulet est une jeune volaille, mâle ou femelle, de la sous-espèce Gallus gallus domesticus, élevée pour sa chair. Un petit poulet mâle est un coquelet, un poulet femelle est une poulette. Un jeune coq châtré pour que sa chair soit plus tendre est un chapon, une poulette à laquelle on a ôté les ovaires pour le même motif est une poularde. En France, le poulet est abattu entre quarante jours et jusqu’à 6 mois après sa naissance, selon le mode de production. Le poulet est une volaille à chair peu grasse, donc recommandée pour les régimes, [...]

2019-04-21T21:40:14+02:00vendredi 19 avril, 2019|Histoire des viandes|

Le gibier

Le gibier de chasse constitue l’ensemble des animaux non domestiques, dont la chasse est autorisée. Le terme gibier est également utilisé pour définir la viande provenant des animaux sauvages comestibles, synonyme : venaison. Le gibier se répartit en deux catégories : le gibier à poil (mammifères) : lièvres, lapins, chevreuils, sangliers, cerfs, etc. le gibier à plume (oiseaux) : perdrix, cailles, grives, faisans, bécasses, pigeons, coqs de bruyères, etc. On distingue le grand gibier (cerfs, daims, chevreuils, sangliers, biches, etc.) du petit gibier (lièvres, lapins de garenne, perdrix, grives, bécasses, etc.). Le gibier [...]

2019-04-21T21:49:30+02:00vendredi 19 avril, 2019|Histoire des viandes|

Le lapin

Le terme « lapin » est apparu dans la langue française au XVe siècle. Il vient soit de laper, mot d’origine ibère, méditerranéenne ou germanique, qui signifie « eau », soit de l’ibéro-roman lappa, qui veut dire « pierre plate ». L’origine de ces sens reste obscure. L’origine et l’évolution du lapin domestique ne sont pas faciles à retracer. Appartenant à l’ordre des lagomorphes, que l’on fait remonter à 45 ou 55 millions d’années, il pourrait venir du nord de l’Asie ou, comme certains le pensent, de l’Amérique du Nord, à cette époque lointaine où les continents étaient [...]

2019-04-21T21:53:30+02:00vendredi 19 avril, 2019|Histoire des viandes|

Veau tradition bouchère

Si la viande de veau est dite blanche, c’est parce que l’animal ne consomme que du lait au cours de son élevage. Cette particularité, qui rend la chair tendre et délicate, ne se vérifie pas forcément à l’extérieur de l’Hexagone où, bien souvent, le veau, qui aura brouté, s’apparentera à une quelconque viande rouge. En France, la qualité de la viande dépend du mode d’élevage sélectionné. On en distingue deux grands types : les veaux sous la mère (une exclusivité française) et les veaux de boucherie élevé en plein air. Si dans un cas comme dans l’autre, les animaux se nourrissent [...]

2019-04-21T21:59:21+02:00vendredi 19 avril, 2019|Histoire des viandes|

Le Porc d’Alsace

Dans le langage courant, les termes de « cochon » et « porc » sont les deux expressions les plus employées pour désigner l’animal à groin. Il existe pourtant une nuance entre les deux dénominations : alors que le mot « porc » se réfère avant tout à la viande, le terme « cochon » désigne plutôt l’animal de façon générale. catégories d’animaux. Les mots de la viande de porc sont multiples : rôti de porc, filet de porc, longe de porc, , maigre de porc, porc viande blanche, pointe de porc, partie du porc, morceau de porc, [...]

2019-07-08T20:54:08+02:00vendredi 19 avril, 2019|A la une, Histoire des viandes|

Le Boeuf Angus

L’Angus, ou Aberdeen-Angus, est une race bovine britannique. Elle vient de la région des comtés d’Aberdeenshire et d’Angus en Écosse. Elle est issue du métissage au XVI° siècle de races à dominantes noires sans cornes « Angus doddie » et « Buchan humlie ». La sélection a commencé dès la fin du xviiie siècle. Un éleveur de la région, Hugh Watson, peut être considéré comme un des créateurs de cette race. C’est lui qui, après avoir constaté que ses vaches noires étaient plus performantes, a éliminé les autres couleurs de son troupeau. Son taureau « Old Jock [...]

2019-04-21T22:06:55+02:00vendredi 19 avril, 2019|Histoire des viandes|

Le Boeuf

La France possède le cheptel bovin le plus important d’Europe, avec pas moins de 25 races. Répondant aux noms de Charolaise, Blonde d’Aquitaine, Rouge des Prés, Normande, Limousine, Gasconne, Aubrac… elles évoquent tout le charme et la variété de nos campagnes, et constituent un véritable patrimoine. L’implantation dans nos terroirs de races différentes, s’explique par la nature du sol, l’inclinaison, le climat, les différentes qualités d’herbage, mais aussi par la volonté de l’éleveur. Chez les bovins, on distingue trois types de races : Les races à viande (ou races allaitantes), spécialisées dans la production de viande. Ce type [...]

2019-04-21T22:10:33+02:00mardi 16 avril, 2019|Histoire des viandes|