La viande a toujours fait partie de l’alimentation de l’homme depuis son origine.

Beaucoup plus présente dans l’alimentation à une époque où les travaux agricoles et industriels étaient lourds et fastidieux, on consommait en France de la viande à chaque repas. Alors que dans le monde la consommation de viande s’est accrue après la Seconde Guerre Mondiale, dans les pays dits « les plus avancés » l’alimentation s’est allégée et la consommation de la viande s’est espacée pour favoriser la qualité.

Dans la charcuterie, c’est-à-dire les produits carnés transformés, on trouve toutes les viandes salées, fumées ou ayant suivi tout autre processus qui améliore son goût ou sa conservation : la charcuterie, donc, mais aussi les viandes en conserve ou les sauces et préparations à base de viande. La catégorie « viande rouge », elle, inclut aussi bien le bœuf que le porc ou le mouton. Les viandes blanches regroupent

Régulièrement décriées, charcuterie et viande de qualité, préparées avec soin et consommées sans excès, favorise la bonne santé des consommateurs compte-tenu de leurs apports nutritionnels.

La viande est un aliment riche en protéines (de 20 à 30 % selon les types de viande) : elle contient notamment des acides aminés essentiels en quantité significative. La viande rouge est également une source importante de fer et de vitamines du groupe B, notamment la vitamine B12.

La viande contient également des quantités notables de lipides (en moyenne 10,7 g/100 g).

Les apports nutritionnels de la viande peuvent varier selon l’espèce, l’alimentation de l’animal et la pièce considérée. Pour une meilleure estimation des apports nutritionnels, il faut également prendre en compte l’assimilation de ces nutriments par le système digestif : celle-ci peut être plus ou moins importante selon la nature de l’aliment et sa préparation.

La viande contient certains oligoéléments, vitamines et nutriments en plus grande quantité que les plantes (vitamines du groupe B notamment) ou plus facilement assimilables (par exemple le fer), si bien que sa consommation permet de couvrir facilement les besoins journaliers de ces nutriments et prévenir des carences.

La Boucherie-Charcuterie Spiesser est artisanale : rien d’industriel ici ! Tout est travaillé à partir de viande fraiche dans la plus pure tradition du goût et dans le respect du consommateur et de sa santé.

Pour les consommateurs allergiques à la recherche de produits « sans », la charcuterie de Christine Spiesser convient parfaitement car elle est sans lactose et sans gluten !