Boeuf Blanc Bleu Belge - Boucherie Spiesser - Chez Christine Spiesser - Viandes de race
15634
page-template-default,page,page-id-15634,page-child,parent-pageid-15628,et_bloom,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Boeuf Blanc Bleu Belge

Sa robe est généralement blanche avec des taches bleues (pie bleu) ou noires (pie noir). La couleur de la peau est blanche et les muqueuses foncées. La vache mesure 135 cm pour 800 kg, et elle porte de larges cornes en croissant. Le taureau mesure 145 cm et dépasse souvent les 1 300 kg. Son poil est épais, presque laineux chez les jeunes.

La silhouette est massive de type culard. L’absence de gras rend les muscles saillants sous la peau. La musculature est homogène sur tout le corps, des épaules aux cuisses en passant par le dos et les reins1. Celle-ci est renforcée par l’inhibition de la myostatine, protéine qui elle-même limite, normalement, la croissance musculaire.

Boeuf-Blanc-Bleu-Belge-Boucherie-Spiesser-Alsace

À l’origine, c’était une race à vocation mixte (lait et viande), puis elle a été orientée par sélection vers la production de viande2. La sélection s’est faite sur le gène culard ; il provoque une hypertrophie musculaire de l’arrière-train2. La race a donc un gros format de carcasse.

Pour plaire encore plus aux éleveurs, c’est aussi une race docile. Race d’origine locale et rustique, elle s’adapte bien à tous les types d’élevage en Belgique et dans le Nord de la France.

Christine Spiesser est heureuse de proposer cette viande de bœuf aux performances diététiques inéluctables. La Bleu Blanc Belge offre en effet une tendreté inégalée même si on lui oppose parfois un goût moins prononcé que la viande de ses homologues latino-américaines réputées pour leur puissance peu connue en Europe.